Comment adapter sa conduite aux conditions météorologiques
Comment adapter sa conduite aux conditions météorologiques

Comment adapter sa conduite aux conditions météorologiques

En fonction des conditions météorologiques, il est important d’adapter sa conduite pour éviter l’accident. En fonction des conditions, on vous explique la bonne conduite à adopter.

Conditions météorologiques : la conduite par temps de neige

En hiver, quand la neige et le verglas rendent les routes difficilement praticables et particulièrement dangereuses, pour éviter tout accident ou rester bloqué sur un axe, mieux vaut être informé et préparé. Lorsque les routes sont enneigés, il faudrait éviter de conduire si vous ne disposez pas des équipements adaptés. Si vous n’avez pas le choix, vous devez alors être en possession de ces équipements (chaînes et pneus neige) et adapter votre conduite.

Une fois sur la route, réduisez votre vitesse et respectez les distances de sécurité.

En cas de chute de neige, les feux de brouillard avant peuvent compléter les feux de route en dehors des agglomérations et sur les routes étroites et sinueuses. Les feux de brouillard arrière peuvent également être utilisés en cas de forte chute de neige.

A savoir : à compter du 1er novembre 2021, chaînes ou pneus hiver seront obligatoires en zones montagneuses.

La conduite par temps de pluie

Par temps de pluie, vous devez obligatoirement réduire votre vitesse. Une vitesse trop élevée peut entraîner des risques de dérapage (aquaplaning) et donc des accidents. Une route mouillée réduit l’adhérence des pneus. Il est donc important d’allonger la distance de sécurité avec les autres véhicules et de réduire votre vitesse. Ainsi, si un danger survenait devant vous, vous auriez le temps de réagir.

En cas de forte pluie, les feux de brouillard avant peuvent compléter les feux de route en dehors des agglomérations et sur les routes étroites et sinueuses.

Voici les limitations de vitesses à respecter : ces limitations de vitesse ont été fixées à partir de l’observation scientifique des limites de l’individu (perception visuelle, temps de réaction, …), du véhicule (résistance aux chocs, distance de freinage, …) et de la complexité de l’environnement.

La conduite par temps de brouillard

Le brouillard peut-être très dangereux. Il réduit considérablement votre visibilité et notamment la perception des distances. En cas de brouillard, décalez votre départ si vous le pouvez, surtout si vous effectuez un trajet en campagne où les routes sont sinueuses. Réduisez votre vitesse en fonction du manque de visibilité et utilisez vos feux de brouillard avant, en complément de vos feux de croisement. Les feux de brouillard arrière sont très éblouissants. Ne les utilisez qu’en cas de brouillard ou de chute de neige, mais jamais sous la pluie.

A lire aussi :