L'absence d'information des proches, source de nombreux refus

Hier avait lieu la journée internationale du don d'organe. L'occasion de rappeler que même si de très nombreux français sont favorables au don d'organe, un prélèvement sur trois est refusé par la famille. Aujourd'hui, le don d'organe n'intervient qu'après vérification du registre des refus de don d'organe, et après consentement des proches.

La carte de donneur d'organes sera un très bon indice concernant votre volonté, mais à la fin, c'est le consentement ou le refus de vos proches qui primera. Il est donc très important de faire connaitre votre volonté à vos proches. C'est l'ignorance des familles qui conduit à un certain nombre de refus.

Une simplification des procédures prévue en 2017

Pour favoriser le don d'organe, il est prévu de simplifier la procédure de prélèvement d'organe à l'horizon 2017. Un amendement voté en 2015 prévoit la possibilité d'informer les proches du prélèvement et de sa finalité, sans avoir besoin de leur accord dès l'instant ou la personne n'est pas inscrite sur le registre national des refus de don d'organe.

Une question ?

Nos conseillers vous répondent au 

01 76 29 75 00

Retrouvez également tous nos horaires et nos contacts