Assurance Maladie : quelle prise en charge de l’AVC par la Sécurité Sociale ?
Assurance Maladie : quelle prise en charge de l’AVC par la Sécurité Sociale ?

Assurance Maladie : quelle prise en charge de l’AVC par la Sécurité Sociale ?

Un AVC, accident vasculaire cérébral, n’est pris en charge à 100% par la Sécurité sociale que si celui-ci est considéré comme invalidant. Lorsque c’est le cas, l’AVC fait alors partie de ce que l’Assurance Maladie appelle une ALD, une affection longue durée.

Prise en charge de l’AVC : comment ça se passe ?

Chaque année, ce sont environ 155 000 personnes qui sont touchées par un AVC. Cela représente la troisième cause de décès et la première cause de handicap en France. Environ 500 000 personnes conservent un handicap léger ou sérieux suite à un AVC. En général, plus un AVC est pris à temps, moins les séquelles sont importantes. Mais tout dépend des cas.

Lors d’un accident vasculaire cérébral, les traitements, les médicaments et les examens sont pris en charge à 100% par la Sécurité Sociale. En revanche, certaines dépenses sortent de la prise en charge, telles que :

  • Des dépassements d’honoraires
  • Le forfait hospitalier
  • La participation forfaitaire de 1 euro
  • La franchise médicale

La mutuelle santé peut alors prendre le relai afin de venir en complément de la Sécurité Sociale, si les dépenses réalisées font partie des garanties comprises dans le contrat. Il est donc important de vous renseigner auprès de votre mutuelle santé.

A lire aussi :