À quel age peut-on passer le BSR ? - assuronline
À quel age peut-on passer le BSR ?
À quel age peut-on passer le BSR ?

À quel age peut-on passer le BSR ?

Lorsqu’un adolescent a envie de plus d’indépendance et d’autonomie, il n’est pas rare que les parents proposent le passage du BSR en vue de conduire un scooter, une voiturette ou encore un quad par exemple. Cela étant, un ado devra attendre d’avoir l’age requis pour pouvoir passer le permis AM ou BSR. Alors quel est l’age pour le BSR ? En quoi consiste l’examen ? Que faire une fois la formation obtenue ? On vous explique tout !

Quel est l’âge pour le BSR ?

L’âge du BSR est de 14 ans. Il n’est pas possible de suivre la formation avant. Il est en revanche tout à fait possible de suivre la formation après. L’âge du BSR est donc à partir de 14 ans. Les ados qui se demandent à quel âge peut-on passer le BSR devront donc attendre de souffler leurs 14 bougies.

Avant l’âge du BSR, il reste cependant possible pour un adolescent de se déplacer à vélo, en trottinette, en skateboard, etc. Cela peut être l’occasion de se familiariser avec le Code de la route et à la conduite en ville sous la surveillance des parents le temps d’avoir l’âge du BSR.

Comment se passe la formation ?

Plus que de se demander à quel âge peut-on passer le BSR, il faut aussi savoir comment se passe cette formation. Elle se divise en fait en plusieurs étapes.

L’ASSR niveau 1 et 2

En plus d’avoir l’âge du BSR, le candidat doit aussi disposer d’une première formation. Il s’agit de l’ASSR niveau 1 qu’il obtiendra en classe de 5ème et de l’ASSR niveau 2 qu’il obtiendra en classe de 3ème. Pour les élèves en apprentissage ou non scolarisés, il est possible de passer l’ASR gratuitement dans une auto-école afin d’obtenir l’équivalent de l’ASSR niveau 1 et 2.

La formation du BSR

Une fois l’âge du BSR obtenu, on peut alors se rendre dans une auto-école pour suivre la formation dédiée à l’obtention du permis AM. L’élève va alors devoir choisir le type de véhicule qu’il souhaitera conduire pour que la formation soit adaptée c’est-à-dire :

  • Un cyclomoteur (scooter, mobylette…) d’une cylindrée de 50 cm3 maximum, d’une puissance maximale de 4 kW ou qui ne doit pas dépasser les 45km/h
  • Un quadricycle léger à moteur (voiturette, quad…) d’une cylindrée de 50 cm3 maximum, d’une puissance maximale de 4 kW ou qui ne doit pas dépasser les 45km/h

S’en suivent alors 8 heures de formation pratique avec un moniteur d’auto-école pour apprendre à maitriser l’engin choisi. Ces huit heures se font généralement sur deux jours et repose sur un enseignement hors circulation, un enseignement sur les voies ouvertes à la circulation publique et une sensibilisation aux risques.

La validation de la formation

À l’issue des 8 heures de formation, le moniteur peut alors estimer si son élève est apte à conduire en toute autonomie. Plus que d’avoir l’âge du BSR, il est aussi nécessaire de se montrer responsable au volant et de maitriser les bases du Code de la route. S’il estime que son élève est prêt, il va donc effectuer une demande de BSR auprès de l’ANTS.

Une fois la demande prise en compte, le permis est envoyé par voie postale et récupérable en remise contre signature. Dès lors, l’élève peut prendre le volant d’un scooter ou encore d’une voiturette sans permis en toute légalité.

Ne pas oublier l’assurance

Plus que de savoir à quel age peut-on passer le BSR, il est aussi important de se rappeler que la conduite sur route nécessite de disposer d’une assurance. On se rapprochera donc d’une assurance auto qui propose des offres pour les jeunes à l’âge du BSR afin de protéger ces derniers, mais aussi les autres usagers en cas d’accident.

Il faudra aussi prendre en compte le coût du véhicule, de son entretien et celui des équipements de protection obligatoires comme le casque pour un scooter par exemple.

A lire aussi :