Bonus-Malus : les règles de calcul du coefficient

Le bonus-malus est le coefficient de réduction-majoration qui permet à l'assureur de calculer le montant de votre prime d'assurance.

Ce coefficient prend en compte les sinistres dans lesquels vous auriez une part de responsabilité pour la période de douze mois consécutifs qui précédent de deux mois l'échéance annuelle de votre contrat d'assurance.

Une année sans accident responsable vous permettra d'obtenir du bonus et une remise de 5 % sur votre prime d'assurance, quand un accident responsable sera synonyme de malus et d'une majoration de 25% de la prime d'assurance auto.

Le bonus maximum est de 0,5, le malus maximum est de 3,5. Chaque conducteur débute avec un coefficient bonus/malus de 1. Si vous êtes malussé, vous pouvez retrouver le taux initial (base 1, sans bonus ni malus), après deux ans consécutifs sans accidents responsables.

Les sinistres pris en compte pour le bonus-malus

Un malus vous sera appliquée pour tout accident responsable, ou présentant une responsabilité partagée (avec une majoration de 12.5%). Tous les sinistres n'entraîneront pas l'application d'un malus, comme les accidents de stationnement sans tiers identifié, les vols, les incendies et les bris de glace.

Les cas dans lesquels le malus ne s'applique pas

En cas d'accident responsable, aucune majoration du coefficient de Bonus/Malus n'aura lieu si vous bénéficiez d'un coefficient de Bonus de 50 % depuis plus de 3 ans. Le malus ne pourra pas s'appliquer non plus lorsque :

  • l'accident est dû à un cas de force majeure
  • l'accident est imputable entièrement à la victime ou à un tiers
  • l'auteur de l'accident conduisait le véhicule à l'insu du propriétaire ou du conducteur désigné

Quoi de neuf ?

Nouvelle offre auto pour les conducteurs sans antécédent d’assurance !

publié le 2019-03-27

Vous n’avez jamais souscrit à un contrat auparavant et donc vous êtes dans l’impossibilité de pouvoir justifier d’antécédents d’assurance...

Allergie saisonnière, comment la reconnaître ?

publié le 2019-03-27

Ça y est, le printemps est arrivé ! On retrouve enfin le soleil et les arbres en fleurs. Mais pour les allergiques au pollen, c’est aussi un momen...