L’assurance maladie pour les travailleurs frontaliers en Suisse est un sujet qui a beaucoup évolué depuis 2014, notamment avec la fin du régime d’assurance maladie frontalier privé. Les futurs assurés ont le choix entre 2 régimes : la CMU frontalier (régime français) et la LaMal (régime suisse). Les bénéficiaires se demandent comment choisir le meilleur régime en fonction de leur situation. Avant de vous lancer, nous vous conseillons de bien comprendre le fonctionnement des 2 assurances afin de faire le bon choix.

Assurance maladie frontaliers : le bilan

Depuis la confirmation fin 2014 de la suppression du régime privé d’assurance frontalier par le gouvernement, l’actualité autour de l’assurance maladie frontalier est mouvementée. Depuis le 1er juin 2014, tous les frontaliers assurés au régime privé français passent automatiquement à la CMU pour frontaliers.

L’assurance maladie frontaliers en suisse est-elle obligatoire ?

Tous les travailleurs frontaliers qu’ils soient suisses, français ou ressortissants de l’Union Européenne devront obligatoirement souscrire à une assurance santé. En effet, ces derniers ne sont plus couverts par le régime général de la sécurité social française ni par aucune couverture complémentaire ou leur mutuelle. Un travailleur frontalier a le choix de s’assurer auprès du régime français CMU frontalier ou le régime suisse LaMal.

Côté France : le régime CMU

La Couverture Maladie Universelle (CMU frontalier) est proposée aux travailleurs frontaliers et leur assure une couverture santé qui correspond au régime général d’assurance maladie français. Cette couverture est limitée notamment pour les soins plus onéreux tels que l’hospitalisation, les soins dentaires et d’optiques. Cependant, vous pouvez bénéficier de soins en Suisse mais sous certaines conditions. En cas d’urgence, vous pouvez bénéficier des soins en Suisse, sans accord préalable. Tout comme en France pour bénéficier d’une couverture santé maximale, vous aurez besoin de souscrire à une assurance complémentaire ou d’une mutuelle.

Côté suisse : la LaMal

Tout comme la CMU, le régime suisse LaMal propose une alternative d’assurance aux travailleurs frontaliers. Avec cette assurance, les bénéficiaires peuvent obtenir des soins qu’ils soient en Suisse ou en France. Dans chaque cas, c’est la législation en vigueur dans le pays qui s’applique.

A contrario, les assurances maladie suisses sont individuelles, cela signifie que tous les membres de la famille du travailleur frontalier doivent être assurés dans la même caisse d’assurance maladie. Cette condition n’est valable que si toute la famille réside et travaille en Suisse.

Une question ?

Nos conseillers vous répondent au 

01 76 29 75 00

Retrouvez également tous nos horaires et nos contacts

Actualités

Assurance auto : une gamme élargie pour les profils malchanceux

publié le 2018-10-15

AssurOnline étoffe sa gamme d’assurance auto pour les conducteurs malchanceux : malussés, non payeurs ou résiliés pour alcoolémie
Pour col...

Lire l'article

Une nouvelle campagne de la sécurité routière : la slow conduite à l’honneur

publié le 2018-10-15

La Sécurité Routière lance une nouvelle campagne de communication pour lutter contre les différentes tensions au volant. Le message est porté par...

Lire l'article

Toutes les Actualités