Choisir sa voiturette - étape 1 : Définir ses besoins

Avant de se lancer dans l’achat de sa voiture sans permis, il est très important que vous ayez défini vos besoins et votre budget.

Avez-vous besoin de cette voiture quotidiennement ou de manière épisodique ? Pour de très courts trajets ou plutôt longs ? Cela vous permettra de définir si vous devez vous tourner vers un véhicule neuf (environ 10 000 euros), ou d’occasion (de 500 à 6000 euros) et si vous optez plutôt pour une motorisation essence ou électrique. Dans tous les cas, la voiturette s’usera plus vite que les voitures classiques, il est donc recommandé d’opter pour un véhicule de moins de 10 ans.

Pour estimer le budget alloué à votre voiture sans permis, ne négligez pas le prix de l’assurance que vous serez dans l’obligation de souscrire. Pour vous faire une idée du prix de l’assurance de votre voiture sans permis, utilisez notre tarificateur et découvrez nos offres !

Choisir sa voiturette - étape 2 : Effectuer les vérifications de rigueur

Un concessionnaire spécialisé pourra vous aider et vous orienter vers le modèle le plus adapté à vos besoins.

Si vous souhaitez acheter votre véhicule à un particulier, vous devrez être particulièrement vigilant car ces voiturettes sont plus fragiles que des véhicules ordinaires. Ainsi, au moment de l’achat :

  • Vérifiez l’état du véhicule : assurez-vous que le moteur n’est pas débridé car il s’agit d’une modification sanctionnée et qui vous expose à l’exclusion des garanties de votre assurance.
  • Essayez la voiture : cela vous permettra de vérifier que tout fonctionne normalement.
  • Vérifiez le kilométrage : il est recommandé d’acheter une voiture sans permis qui n’aurait pas plus de 30 000 km au compteur.

Une fois votre véhicule choisi, pensez à l’assurer, AssurOnline vous accompagne pour trouver l’assurance la plus adaptée.

Quoi de neuf ?

Nouvelle offre auto pour les conducteurs sans antécédent d’assurance !

publié le 2019-03-27

Vous n’avez jamais souscrit à un contrat auparavant et donc vous êtes dans l’impossibilité de pouvoir justifier d’antécédents d’assurance...

Allergie saisonnière, comment la reconnaître ?

publié le 2019-03-27

Ça y est, le printemps est arrivé ! On retrouve enfin le soleil et les arbres en fleurs. Mais pour les allergiques au pollen, c’est aussi un momen...