En France, environ 250 000 incendies domestiques sont déclarés aux assurances chaque année, soit 2 fois plus qu’il y a 20 ans. Pour échapper à ce risque majeur, il existe des offres multirisque habitation qui incluent une garantie incendie.

Garantir ses biens immobiliers contre les flammes

Chaque année, entre 200 et 300 français décèdent dans des incendies domestiques. La prévention aide à éviter les dégâts mais l’assurance habitation reste quant à elle obligatoire pour les locataires afin de se protéger en cas de sinistre. Elle est également fortement conseillée aux propriétaires. En cas d’incendie domestique, cette assurance garantit tous les biens immobiliers se trouvant sur place au moment du sinistre : mobiliers, appareils ménagers et électriques...Etc. Quant aux objets de valeur comme les bijoux, ils sont garantis pour une somme limitée et évaluée dans les conditions générales de l’offre souscrite.

Comment se passe l’indemnisation ?

Sinistre responsable ou non-responsable, l’assuré dispose de 5 jours ouvrés pour déclarer l’incendie à sa compagnie d’assurance. Il est recommandé de conserver un maximum de preuves à donner lors de la déclaration (dommages causés, objets brûlés…). Par la suite, un expert en assurances se déplacera sur place pour la constatation des dégâts. Le montant des dommages causés sera alors établi à l’amiable entre l’assureur et l’assuré.

Mesures préventives obligatoires

Que vous soyez propriétaire ou locataire, des mesures préventives doivent être obligatoirement mises en place afin de limiter les risques d’incendie. Elles jouent d’ailleurs un rôle crucial pour espérer percevoir une indemnisation en cas de sinistre. Pour ceux qui ne respectent pas ces règles, certaines assurances accordent même des pénalités. Vous devez donc :

  • Installer des détecteurs de fumée : ils sont obligatoires depuis mars 2015 et doivent être déclarés à l’assureur et placés par le propriétaire.
  • Effectuer un ramonage : il faut une à deux fois par an, selon les départements, ramoner les conduits. Le règlement sanitaire départemental reste très strict sur cette règle. Cela est pris en charge par le locataire, inclut les cheminées et les conduits par lesquels s’évacuent les fumées du chauffage au gaz ou au fioul.
  • Débroussaillage : les limites du débroussaillage peuvent être étendues jusqu’à 200 mètres. Il revient au propriétaire de débroussailler aux abords de sa propriété. En cas de manquement, la municipalité peut effectuer des travaux à ses frais.