Début des vacances de février pour certains, c’est l’occasion de se ressourcer à la montagne, ou encore de skier sur les pistes. Mais, parfois la neige peut s’inviter et causer des ennuis aux automobilistes. Quelle prise en charge pour d’éventuels dégâts ?

Des flocons et quelques tracas

Si certains aiment la période de février pour les flocons de neige qui tombent et les longs manteaux blancs sur les pistes de ski, d’autres en revanche, craignent ce moment. C’est notamment le cas pour les détenteurs de voitures qui rencontrent des problèmes face à la neige. Chaque année, plusieurs cas se présentent, comme l’ensevelissement du véhicule sous la neige ou des amas de neige tombés sur la carrosserie. Des soucis qui peuvent gâcher les vacances, alors comment l’assurance auto prend en charge ce type de désagréments ?

L’assurance automobile et la neige

Toutes les assurances dédommagent assez facilement les intempéries en l’incluant dans leurs formules auto. Cependant, tout contrat d’assurance ne couvre pas automatiquement certains types de dommages matériels, comme ceux dûs la neige. Veillez toujours à ce que vous ayez bien souscrit une garantie prenant en charge les réparations pour ce genre de dégât. AssurOnline propose une prise en charge en cas de dommages résultant de l’action directe de la neige grâce à une souscription au minimum de la formule CONFORT. Notez bien que les dédommagements ne pourront pas être réalisés si vous êtes assurés au tiers, avec comme base une prise en charge de dommages corporels au conducteur, vol et incendie. La neige abîmant votre capot, les réparations resteront à votre charge. Le mieux étant donc, si possible, de s’assurer en formule tous risques. Elle couvre tous problèmes liés à la neige, aux tempêtes, vents violents, grêle, fortes pluies et coulées de boue.

En cas de catastrophe naturelle

Il n’est pas impossible que de fortes chutes de neige ou avalanches arrivent dans des endroits habituellement enneigés. Il se peut alors que votre véhicule se retrouve accidenté. Si l’état catastrophe naturelle est déclaré par un arrêté officiel, l’assureur prendra en charge les dommages. La garantie « Catastrophes naturelles » s’applique automatiquement. Mais attention, certains contrats ne proposent pas cette option.