A vos marques, prêts ? Soufflez...roulez ! Depuis le 1er décembre dernier, l’éthylotest anti-démarrage sera testé dans 3 départements avant d’être généralisé dans toute la France à partir du 1er janvier 2019.

Un dispositif appliqué aux conducteurs à risque

L’EAD-Ethylotest anti-démarrage-est un éthylotest électronique permanent contrôlant le système de démarrage du véhicule. Les médecins agrées de la commission médicale de la Préfecture auront la possibilité d’émettre un avis favorable à la mise en place de ce dispositif dans le véhicule des conducteurs à risques, à savoir ceux ayant commis :

• un délit de conduite en état alcoolique,

• un délit de conduite en état d'ivresse manifeste,

• un délit de fuite après avoir causé un accident,

• un homicide ou des blessures involontaires en étant dans un état alcoolique.

Ce système oblige le conducteur à souffler dans l’EAD pour pouvoir démarrer son véhicule. Il devra donc avoir une alcoolémie négative et sera soumis à des retests aléatoires durant la conduite toutes les 45 à 60 minutes afin de vérifier qu’il n’a pas consommé d’alcool après avoir démarré le véhicule. L’EAD n’arrête pas le véhicule mais une alarme retentit afin de prévenir le conducteur du besoin de renouvellement d’haleine.

De plus, l’installation de l’EAD sera à la charge du conducteur et ce dernier devra accepter un suivi médico-psychologique dans un établissement spécialisé en addictologie.

La sécurité avant tout

L’EAD est un dispositif sûr, déjà testé et obligatoire dans les bus scolaires.

Avec la mise en place de cet outil, l’Etat entend lutter plus efficacement contre la conduite alcoolisée.

La mise en place de ce système va devenir une alternative au retrait du permis de conduire. En effet, les chauffards ne seront plus forcément sanctionnés par un retrait de permis mais pourront installer l’EAD avec la contrainte d’être sobre pour pouvoir démarrer le véhicule.

Cette alternative permet donc aux personnes contrôlées positives de pouvoir continuer à rouler, pour se rendre au travail et éviter ainsi d’être licenciée à la suite de la perte du permis. On évitera aussi la tentation de continuer à rouler malgré le retrait de permis pour continuer à travailler.

Votre assrance a été résiliée à la suite d’une suspension, d’une annulation ou d’un retrait de permis pour alcoolémie? Trouvez une assurance auto adaptée à vos besoins et à votre budget sur AssurOnline !

Une question ?

Nos conseillers vous répondent au 

01 76 29 75 00

Retrouvez également tous nos horaires et nos contacts