Les maisons de naissance pour un accouchement moins médicalisé

Le 1er août dernier, le décret d'application de la loi autorisant l'expérimentation des maisons de naissance a été publié. Le parlement avait donné son feu vert pour ce test à la fin de l'année 2013. Les femmes qui le souhaitent pourront donc désormais accoucher sans hospitalisation, de manière physiologique et plus naturelle.

Ces maisons de naissance seront tenues par des sages-femmes, et seules les femmes présentant une grossesse sans risque pourront envisager d'y effectuer le suivi de leur grossesse et d'y accoucher également.

Un dispositif très encadré

Issue d'une proposition de loi de l'UDI, l'idée des Maisons de naissance va donc être expérimentée pendant 5 ans puis être évaluée par le Ministère de la Santé. Pour la mise en place de ce nouveau dispositif, de nombreuses conditions doivent être remplies pour garantir la sécurité de la mère et de l'enfant en cas de complication. Ainsi, les maisons de naissance doivent se trouver à proximité immédiate d'une maternité partenaire, avec laquelle une convention doit être signée. La maison de naissance doit également proposer un accès direct à cet établissement de santé partenaire. Les futures mamans devront y réaliser une consultation pré anesthésique. Ce dispositif existe déjà en Allemagne, en Espagne et en Suisse et va être déployé à Paris et dans le Val d'Oise pour débuter.

Une question ?

Nos conseillers vous répondent au 

01 76 29 75 00

Retrouvez également tous nos horaires et nos contacts